Virginie Aranda : "s'appuyer sur l'équipe de formateurs"

 

Son parcours

Je m’appelle Virginie Aranda, j’ai 36 ans et je suis éducatrice sportive et formatrice au CREPS de Toulouse, où j’ai fait ma formation en apprentissage pour obtenir le BEES Métiers de la Forme

Sportive depuis très jeune, j’ai pratiqué les activités acrobatiques notamment l’acrosport durant 13 ans, avec un titre de vice championne de France en 2001.

Titulaire d’un baccalauréat Action Commerciale, je décide de ne pas continuer mes études dans le tertiaire, mais de devenir Educatrice sportive et plus particulièrement dans les Activités de la Forme (pratiquant la musculation depuis toujours dans le cadre de la préparation sportive).

 

Sa formation au CREPS de Toulouse

En 2003, je quitte Béziers pour venir tenter ma chance au CREPS de Toulouse pour le BEES Métiers de la Forme, je voulais rentrer dans ce CREPS pour sa réputation en matière de qualité de formation.

 Les tests de sélection se déroulent comme une compétition, on donne le meilleur de soi même à un instant T devant d’autres candidats, j’ai eu l’occasion de pouvoir faire une bonne préparation qui m’a permis d’être reçue et d’intégrer la formation deux mois plus tard.

J’ai choisi la voie de l’apprentissage, en tout premier lieu  car la formation était financée, et permettait d’être rémunérée, et surtout l’apprentissage était  l’occasion et l’opportunité d’avoir une  première expérience professionnelle. J’ai été accompagnée par les formateurs du CREPS dans la recherche d’un contrat d’apprentissage, à partir de mon profil.

Mon quotidien en formation était très enrichissant, effectivement, nous construisions des outils que nous mettions en pratique par la suite dans la structure. De plus la formation répondait exactement aux exigences d’une entreprise de remise en forme, mais aussi à l’évolution du métier avec un temps d’avance sur les dernières tendances.

 

Son projet après la formation

Suite à l’obtention de mon BEES Métier de la Forme j’ai souhaité continuer à me former toujours au sein du CREPS et j’ai passé le BEES HACUMESE 1er degré en 2005. Grace à ce diplôme, j’ai pu travailler en tant qu’éducateur sportif au sein de centres de remise en forme mais aussi en tant que personal trainer, les opportunités sont nombreuses dans le secteur et la demande est très élevée.

 En 2007, on m’a proposé d’intégrer le CREPS d’abord en tant que jury, puis en tant que vacataire et depuis deux ans, j’ai le plaisir de travailler en tant que contractuelle à mi-temps. Dans ce nouveau métier, j’ai l’opportunité de former les futurs éducateurs sportifs. Parallèlement  je continue à exercer le métier de coach sportif pour des associations et des particuliers.

 

Son conseil

Un conseil à donner à un futur apprenti : ne pas hésiter à mettre en pratique les outils construits en formation, ce qui va permettre l’amélioration de sa compétence et une mise en œuvre innovante, faire confiance et s’appuyer sur l’équipe de formateurs